Err

L'ORANGERIE B&B

Naissance d'une passion

              2003, début d'une belle aventure.

Françoise, originaire de la Drôme, souhaitait créer une maison d'hôtes. 

Vivant depuis 15 ans dans la région de Pézenas (Hérault), elle choisit de s'installer à Valros (7 km de la ville de Molière). Amoureuse des vieilles pierres, elle décide de trouver un lieu plein de charme, assez grand pour recevoir des hôtes tout au long de l'année. Elle craque pour cette maison restaurée authentiquement dans le quartier historique pittoresque de Valros : 360 m² de vieilles pierres, carrelages anciens, tommettes, poutres, charpentes, tout cela derrière une modeste façade... 
Passionnée par l'esprit "maison de familles", elle ne cesse de chiner auprès de brocanteurs et artisans du village de Pézenas, de boutiques spécialisées, pour conserver cette atmosphère. 
Son seul but : créer une ambiance accueillante, sans prétention ni lourdeur, en laissant une belle part à la structure existante (bois, ferronnerie, pierres). 

   


Elle nommera le lieu l'Orangerie en souvenir du parfum du linge propre aux effluves de fleurs d'Oranger de son enfance, des gâteaux qui trônaient sur la table familiale.... 
 

                          
                     


Cette maison a une longue histoire… Au Xe siècle, Valros était un castrum, petit village fortifié.  Il possédait des remparts pour se protéger des envahisseurs. Inutiles au XVe siècle, ceux-ci ont donc été utilisés comme base de construction pour les nouvelles habitations et l'Orangerie en fait partie. 


"Après 13 ans d'expérience dans le domaine des chambres d'hôte, je trouve cette activité très enrichissante. Le fait de croiser des personnes de divers horizons me donne l'impression de découvrir de nouveaux paysages "à la maison".... "

                                                    

La Salle à manger et son salon

                   
"Lieu d'échanges lors des repas ou de soirées au coin du feu, je voulais réveiller les esprits dans cette pièce.
La couleur rouge y est très présente grâce au tapis,
à la nappe et, surtout, grâce aux reproductions d'Ida Von Konarzewski (un triptyque nature morte et un bouquet d'arômes) trouvées par hasard sur Internet et commandées ensuite chez un artisan encadreur.


Parfumée aux essences de miel, cette pièce, généreuse par ses plafonds hauts à la française et sa voûte centrale en pierre, accueille les hôtes pour les petits-déjeuners et le dîner. L'hiver, on y fait griller les magrets dans la vaste cheminée…